Théatre Biolopin - Théâtre de la Petite Montagne, Théâtre, concerts, stages, expositions, venez vous divertir au Bio Lopin !












Une Idylle entre

le Théâtre de la Petite Montagne et la Puisaye-Forterre

 

 

 

1.Qu'est-ce que c'est ? ...


La Région Bourgogne Franche-Comté a fait le choix d’initier un événement récurrent, IDYLLE, qui chaque année mettra à l’honneur deux des huit départements de la Région, avec leurs habitants, leurs acteurs locaux, leur propre histoire, partout sur le territoire au moyen de propositions artistiques inspirées des territoires visités …
Pour cette deuxième année, ce sont les départements de l’Yonne et du Jura qui accueilleront IDYLLE. L’Artdam, qui s’est vu confié le pilotage de cette manifestation suite à un marché public, a donc fait appel aux compagnies de ces deux départements afin d’intégrer le projet à travers une création pluridisciplinaire.

 

Le Théâtre de la Petite a proposé de s’installer dans la Communauté de Communes de la Puisaye-Forterre.

 

Ainsi en octobre 2018, la troupe travaillera avec de nombreux acteurs locaux autour de la romancière Colette, native de Saint-Sauveur en Puisaye ; Roselyne Sarazin est allée cet été « sur les pas de Colette » et y a rencontré des interlocuteurs passionnés :

  1.  La communauté de Communes de Puisaye-Forterre qui nous accueillera pour répéter à Saint-Amand en Puisaye,
  2.  Des potiers de la Puisaye que rencontrera Hervé Frémeau pour la réalisation d’instruments de musique,
  3. Plusieurs chorales qui formeront un chœur éphémère sous la direction de Marie-Ange Gontara,
  4. Des jeunes adultes et adolescents, qui seront lecteurs de Colette, dans une adaptation de « Claudine à l’école ».
  5. La Carrière d’Aubigny, véritable cathédrale souterraine, qui accueillera le spectacle le vendredi 27 octobre 2018

 

 

 

 

2. Etape du projet ...

 

 

C’était un vrai bonheur de séjourner à Saint-Sauveur en Puisaye et ses alentours.

Notons l’excellent accueil, très professionnel, partout :

 

A l’Office de tourisme de Saint-Sauveur, où l’on trouve une documentation sur toute la Puisaye, et qui propose des randonnées culturelles.

 

A la maison natale de Colette, rue Colette, la maison natale est celle qui a le perron. Excellente visite guidée : la guide intègre dans les informations qu’elle donne un maximum de phrases tirées des œuvres. Cette maison a été rachetée il y a quelques années et ouverte au public en 2016. Puis elle est refaite à l’identique (à partir des descriptions tellement précises de la romancière notamment – et grâce à l’étude des peintures, papiers peints, carrelages…  rien n’a été laissé au hasard ; même les verres des fenêtres ont été soufflés « à la bouche » comme autrefois… Le jardin est également reconstitué, les plantations de Sido, les ifs et la glycine du « jardin du bas » datent de l’époque ; il a fallu supprimer une piscine construite par les derniers habitants, c’est dire.

 

Sur les façades des maisons où Colette est entrée on trouve sa signature sur fond bleu.

 

Place centrale est très simple, « dans son jus », avec quelques façades rénovées. Colette et son premier mari Willy y ont séjourné à plusieurs reprises.

 

Voici une affiche que j'ai vue dans

la Maison de Colette.

Une adaptation au cinéma a été faite avant-guerre. C'est fait à partir du bouquin sur lequel je travaille pour notre "Idylle". Elle est super cette
affiche. Il y a eu d'autres films sur Colette, et à partir de ses œuvres.
Et le prochain film sur Colette sortira en janvier, il vient des Etats-Unis.

La maison natale de Colette est la deuxième,

elle qui a l'escalier, et tous ces volets bleutés.
Elle y a vécu jusqu'à son adolescence, puis la maison a été vendue,

parce que ses parents s'étaient endettés.
Elle a été rachetée par la Société des Amis de Colette en 2011.

Elle estouverte au public depuis 2016.
C'est un régal de la visiter, les guides sont passionnants !


.

Visite au Musée Colette pour le départ de la petite randonnée « Sur les pas de Colette », oh une douce randonnée, où l’on prend le temps de savourer, d’écouter, de sentir, avec à chaque arrêt, lecture d’un extrait d’un ouvrage de Colette.

 

Au retour nous visitons l’école du village, l’école de Claudine, qui n’est pas ouverte au public, sauf pour quelques randonneurs privilégiés. Un gros travail de recherche et de collecte a été fait par une ancienne institutrice du village, Marguerite Boyvin, et l’on peut voir les tables d’écolier, le poêle à bois de l’époque,  la tenue de Claudine, avec son célèbre col « Claudine » de très nombreuses photos introuvables ailleurs… (voir photo).

 

Au musée Colette, ouvert sans interruption, mais attention même en été il est fermé le mardi, j’ai aimé les escaliers sur lesquels sont inscrits tous les titres des ouvrages… la chambre du Palais Royal, celle des dernières années, reconstituée…  La Pause gourmande est bien accueillante, on peut s’y poser et lire… y acheter ouvrages, magnets, sacs, cartes postales, et même des plaques de chocolat avec la signature de Madame Colette… Produits dérivés, déjà très en vogue au moment du succès des « Claudine ».

 

 

 

"Le lavoir où Colette adolescente allait chercher l'eau

avec ses camarades".

 



"classe de Saint-Sauveur en Puisaye, avec une expo

photos de la famille Colette, le costume de Claudine et un costume de scène d'Anny Duperey"


 

 

3. Réalisation du projet en photo...

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez avoir d'avantages d'information sur le projet Idylle, n'hésitez pas à nous contacter



© 2010-2018 THÉÂTRE de la PETITE MONTAGNE • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias - Création de site internet dans le Jura
Plan du siteMentions légales